Assistance à Maitrise d'Ouvrage Développement Durable

Note synthétique de l'étude AMODD

L’objectif général des études conduites dans le cadre de cette Assistance à maitrise d’ouvrage pour une démarche Développement Durable est de permettre à la COMUE-Université de Toulouse, aux décideurs universitaires et à l’ensemble des parties prenantes de la démarche Eco-Campus, notamment les collectivités et les co-financeurs, d’élaborer et conduire un projet commun qui traduit une prise en compte forte et innovante du développement durable sur un territoire en pleine mutation.

L’AMODD se décline en plusieurs études dont voici les thématiques :

A. L’amélioration des performances environnementales des bâtiments (cliquer pour aller à la synthèse)

B. La gestion de l’énergie

C. La gestion de l’eau

 

A - Amélioration de la performance environnementale des bâtiments

Centrée sur le campus de Rangueil et le futur secteur universitaire de Montaudran Aerospace, la démarche Eco-Campus portée par la COMUE-Université de Toulouse a pour ambition d’améliorer la qualité environnementale des campus du Sud-Est toulousain. Pour cela, le bureau d’études Inddigo accompagne la COMUE pour étudier et diagnostiquer le patrimoine immobilier dans un périmètre défini ci-dessous afin de proposer un plan d’actions pour améliorer la qualité environnementale due son parc immobilier.

 

Les établissements du périmètre de l’étude sont l’Université Paul Sabatier (UT3), l’INSA, l’ISAE, l’ENAC, ainsi que le site de l'ESPE sur Rangueil. Sont également concernés le CROUS (résidences et restaurants universitaires) et le CNRS qui possède ses services administratifs régionaux et des laboratoires propres sur ce campus. Le Service de Gestion et d’Exploitation (SGE) du Rectorat y est un acteur majeur en particulier en matière de gestion des fluides. A lui seul le campus de Rangueil représente 225 hectares, 45 000 étudiants, 7 500 personnels et 580 000 m² de surfaces immobilières.

Enfin, pour traiter la thématique de la performance environnementale des bâtiments, le périmètre a été élargi aux campus de Labège, d’Auzeville et Castanet : INPT (services centraux), INP-ENSIACET, INP-ENSAT et ENFA.

 

Périmètre de l’étude

Périmètre de l'AMODD-Rangueil

 

Campus de Labège :

Périmètre de l'AMODD-Labège

 

Campus Agrobiopôle :

Périmètre de l'AMODD-AgrobiopolePérimètre de l'AMODD-Agrobiopole

3. Objectifs

L’objectif de cette étude est de fournir aux établissements inscrits dans le périmètre de l’étude, un tableau de bord énergétique et environnemental permettant d’améliorer la gestion de leur patrimoine et la planification de leurs opérations. La gestion du patrimoine des établissements et de ce territoire est faite en cohérence avec la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole (CUTM), le rectorat et les établissements d’enseignement supérieur présents sur le site.

 

4. Principaux résultats de l’étude

Le bilan de l’existant, notamment établi lors de l’élaboration du SDIA (Schéma Directeur Immobilier et d’Aménagement) de la COMUE-Université de Toulouse, fait ressortir que sur le campus de Rangueil, une majorité de bâtiments datent des années 1960 et est en grande partie à rénover ou à restructurer (70% des 292 000 m² des bâtiments de l’UPS sur le site de Rangueil sont en mauvais ou très mauvais état). Le Plan Campus ne couvrant que partiellement ces besoins, le bureau d’étude Inddigo a travaillé sur une démarche du suivi environnemental d’exploitation et de maintenance du site.

Cette étude reprend donc dans le détail les diagnostics énergétiques réalisés en 2010 avec le soutien financier du Ministère de l’Ecologie, du Développement et de l’Aménagement Durables dans le cadre du Plan de relance de l’économie. Cette analyse détaillée a été faite sur 260 bâtiments qui correspondent à 718 000 m² SHON (Rangueil, Labège, Auzeville).

 

Pour prendre en compte l’ensemble des critères du patrimoine (énergétiques, process et vétusté), les bâtiments ont été classés en 5 catégories, ayant chacune des types d’actions spécifiques à privilégier :

Ainsi, tel que le démontre le schéma suivant il est possible de noter que certains bâtiments (70 sur 260) ont des consommations importantes dues aux process :

Poids des process

 

Les principales conclusions de cette phase sont les suivantes :
  • sur ce périmètre, les consommations énergétiques sont en moyenne de 356 kWhEP/m² alors que la moyenne nationale universitaire est de 300 kWhEP/m² (données CPU/CGE),
  • la facture énergétique correspondante est de 8,86 M€/an, soit 12 €/m².an,
  • sur 90 bâtiments qui représentent 45% des surfaces, on ne peut envisager d’actions d’amélioration significative sans réhabilitation lourde :
    • 54 bâtiments sur 260 (23% des surfaces) présentent des consommations très importantes en raison du mauvais état du bâti,
    • 36 bâtiments sur 260 (22% des surfaces) présentent des consommations correctes mais avec un confort thermique très dégradé en raison de l’état du bâti,
  • 70 bâtiments (31% des surfaces) sont satisfaisants mais présentent des consommations élevées en raison du poids des process non directement liés au bâti et à son confort (équipement des laboratoires et systèmes techniques associés, locaux spécifiques …). Le niveau de ces consommations liées aux process est très variable, il atteint généralement le tiers à la moitié de la consommation totale du bâtiment,
  • 100 bâtiments (24% de surfaces) présentent des consommations correctes ou faibles qui peuvent être améliorées par des actions de sensibilisation et de suivi, mais ils ne nécessitent pas de travaux.

B - La gestion de l'énergie à l'échelle du territoire d'étude

1. Périmètre

Le périmètre de la zone d’étude est restreint au complexe scientifique de Rangueil et à la zone de Montaudran-Hers-Malepère-Marcaissonne.

2. Objectifs

L’objectif de cette étude est de parvenir à une connaissance globale et intégrée de l’énergie sur ce territoire en étudiant plus particulièrement les besoins actuels et évolutions futures, les capacités de partage et de mutualisation, les productions actuelles et les capacités de production afin de construire un programme énergétique territorial.

 

C - La gestion de l'eau à l'échelle du territoire d'étude

1.Périmètre

Le périmètre de la zone d’étude est restreint au complexe scientifique de Rangueil et à la zone de Montaudran-Hers-Malepère-Marcaissonne.

2. Objectifs

L’objectif de cette étude est de parvenir à une connaissance globale de la gestion de l’eau de ce territoire (consommations, réseaux, traitements, état des eaux superficielles et souterraines, …), afin d’anticiper les évolutions attendues et de construire un schéma directeur de l’eau.

encadré