Mission

Pour faire évoluer les pratiques des enseignants et rendre la science plus attractive à l’Ecole, la Maison pour la science en Midi Pyrénées conçoit et met en oeuvre une offre de développement professionnel dédiée aux professeurs.

Pour en savoir plus, vous pouvez consulter :

Présentation

                                             

L’Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées pilote La Maison pour la science en Midi-Pyrénées, avec l’implication forte et active du Rectorat et en partenariat avec les universités Toulouse III-Paul Sabatier et Jean Jaurès.

Contexte

Les résultats de la France dans les évaluations internationales de performances scolaires sont préoccupants [...]  trop d’images négatives de la science et des techniques subsistent, notamment chez les filles.

Ne plus décourager les vocations, réhabiliter les métiers technologiques, donner aux filles des perspectives auxquelles elles puissent adhérer, cesser de perpétuer les inégalités sociales par l’enseignement scientifique sont autant d’enjeux qui se jouent à l’école primaire et au collège. 1.

Objectifs

Permettre aux professeurs des écoles et des collèges de :      

  •  Être à l’aise avec les sciences,
  •  les pratiquer avec plaisir pour les transmettre avec passion.
  •  Éveiller la curiosité des enfants et des jeunes,
  •  stimuler leur esprit critique.

Une solution innovante et reconnue

La Maison pour la science en Midi-Pyrénées est un lieu de rencontre et d'échange entre le monde qui transmet la science (les professeurs des écoles primaires et des collèges) et celui qui « fait » la science (chercheurs, ingénieurs, étudiants).

Changer la vision des sciences

Elle propose aux professeurs une offre de développement professionnel pour faire évoluer l'enseignement des sciences et les rendre plus attractives à l'Ecole. Cette offre couvre toutes les disciplines scientifiques expérimentales. Elle comprend : des actions de formation originales et des stages scientifiques.

Une offre nouvelle en science

Plus complète que la formation continue, l’offre de développement professionnel privilégie une approche globale de la science (culture et raisonnement scientifique, outils et connaissances).

Elle s'appuie sur une méthode d'investigation pour aider les professeurs à découvrir la science autrement.

Elle bénéficie d’un réseau exceptionnel de scientifiques passionnés et de pédagogues pour animer ses actions de formation et ses stages scientifiques. 

Son environnement

Créée en 2012, elle fait partie d’un réseau national de Maisons pour la science réparties dans 9 régions. Elles sont situées au cœur des grandes universités, lieux de la science vivante (où se fait la science) et de sa transmission.

Comprendre

Comprendre - Maison pour la Science

L’Académie des sciences souhaitait s’impliquer dans la formation des enseignants avec l’idée que ces derniers soient des passeurs de sciences. Toucher les enseignants permet de sensibiliser un grand nombre d’enfants »,

Clémentine Transetti, directrice de la Maison pour la science en Midi-Pyrénées.

 

Le concept des Maisons pour la science est inspiré d’un modèle anglo-saxon « Science Learning Centres » dont le but est de promouvoir l’excellence dans l’éducation à la science, la technologie, l’ingénierie et les mathématiques, et ainsi de former la future génération de citoyens.

L’Académie des sciences, l’initiateur

Née en 1666, l’Académie des sciences se consacre au développement des sciences et conseille les autorités gouvernementales dans ce domaine. En février 2011, elle soumet un projet d’éducation pour tous, dans le cadre de l’appel à projets pour le développement de la culture scientifique et technique et pour l’égalité des chances. Ce projet a été sélectionné par le gouvernement au titre du programme Investissements d’avenir (3).

La fondation La main à la pâte, le maître d’œuvre

Depuis 1995, lancée par Georges Charpak et l’Académie des sciences, La main à la pâte développe une éducation à la science. Elle aide les enseignants à mettre en œuvre une pédagogie d’investigation permettant de stimuler chez leurs élèves esprit scientifique, compréhension du monde et capacités d’expression.

En 2012, la main à la pâte devient la Fondation La main à la pâte qui coordonne le réseau national des Maisons pour la science.

Le Saviez-vous ?

La Maison pour la science en Midi-Pyrénées bénéficie d’un budget de 2 millions d’€ sur 5 ans, jusqu’en 2017. Un budget accordé par les Investissements d’avenir 2 pour mettre en oeuvre la structure et l’ensemble de ses actions.

Après 2017, la Maison pour la science devra trouver d’autres sources de financement pour pérenniser son activité.

  • 1.

    Extraits du projet soumis par l’Académie des sciences aux investissements d’avenir pour le développement de la culture scientifique et techniques et l’égalité des chances, Février 2011.

  • 2.Investissement d’avenir : Pour relancer l’économie, l’Etat français lance un programme d’investissement. Ce sont les investissements d’avenir (ou le grand emprunt), mis en place en 2010.

    La gestion des fonds est confiée à des organismes publics dont l’ANRU (Agence Nationale pour la Rénovation Urbaine).

Des actions de formation originales

En images

Action de développement professionnel sur le thème de la biodiversité et les changements climatiques qui se déroulait jeudi 12/11 à la station expérimentale de Moulis (Ariège). Elle réunissait des professeurs de collège en SVT et nos formateurs : pédagogues et scientifiques


Extrait de l'émission Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon matin

En quoi consiste les actions de développement professionnel ? 

  • Plus complètes que la formation continue, elles proposent aux enseignants une approche globale de la science pour leur permettre d’acquérir la culture et le raisonnement scientifique ainsi que la maîtrise des outils et des contenus.
  • Elles utilisent une méthode basée sur l’investigation qui développe l’expérimentation et le sens de l’observation.
  • Elles sont animées par des scientifiques passionnés, sensibilisés au métier de l'enseignant et par des pédagogues qui connaissent parfaitement les programmes scolaires.
  • Inscrites dans le Plan Académique de Formation, elles s'adressent aux professeurs des écoles primaires et des colléges en science et technologie.

Innovant et original, cet accompagnement des professeurs favorise l’échange et une collaboration entre tous les acteurs : professeurs, pédagogues et scientifiques font des sciences ensemble.

Les professeurs ont aussi l’occasion de vivre la science en laboratoire et de rencontrer ceux qui la pratiquent au quotidien. Une approche concrète qui leur permet d'être à l'aise avec les sciences, de les aborder en classe en toute autonomie et de préparer les citoyens de demain.

Quels sont les thèmes les plus demandés ?    

40 grandes thématiques ont été abordées pendant l’année scolaire 2014-2015. La classification des animaux, la transmission du mouvement sont les plus demandés par les enseignants de l’école primaire. Ceux du collège préfèrent : le cerveau et l’apprentissage, la biodiversité.

Où ont-elles lieu ? 

Certaines à la Maison pour la Science, en présence physique ou à distance, d’autres là où se « fait » la science : sur des sites de recherche ou chez des industriels. Elles se déroulent sur la demi-journée ou sur plusieurs jours, continus ou non.

À VENIR...

La Maison pour la science met en place cette année (2015-16) un processus d’évaluation permettant de mesurer l’impact des actions de développement professionnel sur les enseignants de l’école primaire ainsi que sur leurs élèves.

Graines de sciences !

Ces stages innovants accueillent des enseignants de niveau et de discipline différents. 

 

 

Présentation

Ce sont des stages thématiques d’immersion sur 2/3 jours qui ont lieu pendant les vacances scolaires dans des endroits atypiques : des laboratoires ou organismes de recherche comme le centre CEA de Marcoule (Gard), des lieux symboliques comme le Pic du Midi (Hautes Pyrénées) ou des espaces dédiés à la culture scientifique comme le Muséum ou la Cité de l’espace à Toulouse.

Principe

Déconnectées du programme scolaire, les thématiques abordées sont variées : les origines de la vie, le canal du Midi, les chauves souris... Ouvert aux enseignants de niveau et de discipline différents (en science, français, histoire,…), ces stages se déroulent dans une ambiance informelle et studieuse.

Vie de groupe

Les scientifiques animent des ateliers liés à leurs projets de recherche, en accordant une grande importance au questionnement, en illustrant leur propos d'expériences simples et en faisant participer les enseignants. Ce qui conduit à des échanges stimulants et enrichissants.

Les enseignants sont placés en situation de découverte afin que tous puissent « vivre » et « pratiquer » la science, rendue ainsi plus accessible, plus familière et plus plaisante.

Objectifs

  • Faire découvrir les sciences autrement aux enseignants.
  • Modifier profondément leur vision de la science et des scientifiques, mais également leur vision de l’enseignement des sciences.

Succès !

L’offre Graines de science a triplé cette année avec 9 sessions au lieu de 3 l’année précédente.

 

Reportage

Aux sources du canal du Midi 

Durant les vacances de printemps, La Maison pour la science a organisé un stage scientifique dont le support était le canal du Midi. Sur ses rives et ses flots, les professeurs participants ont puisé d’étonnantes ressources historiques, techniques et scientifiques.

Il y a 350 ans, le roi Louis XIV signe l’édit autorisant la construction du Canal du Midi. La mission est confiée à Pierre-Paul Riquet (1609-1680) dont le nom est définitivement lié à l’ouvrage le plus emblématique de notre région. Et ce, d’autant plus avec le rapprochement de Languedoc-Roussillon et de Midi-Pyrénées. Un emblème qui a été inscrit sur la liste du patrimoine mondial de l’Unesco en 1996. Ce classement souligne l’intérêt historique du canal - et des constructions afférentes -mais aussi leur richesse scientifique et technique. Cette voie d’eau, qui court sur 241 km, de Sète à Toulouse, et relie la Méditerranée à l’océan Atlantique via la Garonne, est en effet un chef d’œuvre de génie civil. C’est pour permettre aux enseignants de découvrir cette facette que la Maison pour la science a proposé : 

« Graines de sciences : itinéraire scientifique et historique le long du Canal du Midi », stage réalisé en partenariat avec Voies Navigables de France (VNF), Musée & Jardins du Canal du Midi et le Conservatoire d’espaces naturels régional.

Ce stage de formation à destination des enseignants du 1er et 2nd degré s’est déroulé au début des vacances de printemps. Durant trois jours, les participants ont pris leur quartier sur les rives du lac Saint-Ferréol. Ce site, très apprécié des touristes, est un élément primordial dans l’alimentation en eau du canal. Lequel ? C’est là un des enjeux des investigations scientifiques qu’ont mené les enseignants. Si l’étude de documents historiques et topographiques était au programme, c’est essentiellement sur le terrain que les stagiaires devaient chercher des réponses. Le barrage de Saint-Ferréol et le col de Naurouze ont ainsi fait l’objet d’explorations par voie de terre mais aussi d’eau. En chacun de ces lieux, des expériences ont également été conduites sous l’égide des spécialistes du canal et de l’équipe de la Maison pour la science.

Ils mettent la main à la pâte

Au Musée & Jardins du Canal du Midi, les participants ont fait des expériences hydriques. Un bidon avec deux vannes, une bouteille plastique percée, un tuyau translucide, des bassines… Ces accessoires leur ont permis d’aborder concrètement des notions comme le débit d’eau, la pression ou le concept des vases communicants. L’aspect ludique de cet atelier a généré rapidement des échanges nourris entre participants puis avec les formateurs quant à l’adaptation de ces manipulations dans les salles de classe de différents niveaux.

    encadré

    Rapport d'activité

    Consulter le rapport d'activité de La Maison pour la scienceRapport d'activité / La Maison pour la Science

    À savoir

    Pour bénéficier pleinement de ce programme innovant, une participation active et un suivi de la part des enseignants sont fortement recommandés. Cela, afin de répondre à l’évolution de leurs besoins au cours de leur carrière.

    L’offre de développement professionnel est gratuite pour les enseignants car elle est financée par les Investissements d’avenir pendant 5 ans, jusqu’en 2017.

    S’inscrire

    Pour les actions de développement professionnel, les enseignants peuvent se renseigner auprès du Rectorat.

    Pour les stages scientifiques, les enseignants s'inscrivent sur le site internet de la Maison pour la science

    Chiffres clés

    2012 : année de création
    9 Maisons pour la science en France
    Budget alloué jusqu'en 2017 : 2,1 M€ sur 5 ans

    Des résultats en hausse  :
    150 formateurs sur l’académie, dont 95 scientifiques
    108 actions réalisées sur l’année scolaire 2014-2015 (49 en 2012-2013)
    2800 professeurs touchés en 2014-2015 (1787 en 2012-2013)