Aller au contenu principal

24/05/2019 - 15:36

Bourses ERC : huit jeunes chercheurs toulousains récompensés

Bourses ERC : huit jeunes chercheurs toulousains récompensés

Avec huit lauréats, l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées se situe ainsi au 3e rang français, devant, notamment,  Sorbonne Université (sept lauréats) ou l‘Université de Lyon (six lauréats).

Dans les laboratoires publics, les jeunes chercheurs sont les forces vives des équipes. Leurs contributions accélèrent les innovations de recherche.

Selon AEF Info, c’est à Toulouse et sa région que travaillent le plus de jeunes chercheurs bénéficiant de bourses du Conseil européen de la recherche (ERC), après Paris (le regroupement Paris-Sciences-et- Lettres arrive premier avec douze jeunes chercheurs boursiers ; Paris Saclay deuxième avec neuf jeunes chercheurs boursiers).

Ces bourses ERC «Starting» et «Consolidator» obtenues lors de l’appel à participation 2018 du programme cadre Horizon 2020, sont nominatives et décernées pour cinq ans à des scientifiques reconnus dans leur domaine à l’international. Ce financement leur permet de constituer une équipe autour de leur projet novateur de recherche, et d’acheter une partie du matériel.

Ces lauréats toulousains sont tous de jeunes chercheurs des laboratoires affiliés au CNRS Occitanie Ouest, à l’Université Toulouse III – Paul Sabatier, à Toulouse INP, à l’Inserm, l’IRD et/ou au CNES. Quatre sont des chercheurs en physique et ingénierie. Quatre en sciences de la vie.

Les huit jeunes lauréats de Toulouse et sa région

Cinq bourses Starting 2018 (2 à 7 ans après la thèse)

  • Yohan Davit, de l’Institut de mécanique des fluides de Toulouse (IMFT- CNRS / Toulouse INP / UT3 - Paul Sabatier) pour son projet BEBOP (contrôle des biofilms bactériens dans les structures poreuses).
  • Fabian Erdel, du Centre de biologie intégrative de Toulouse (CBI - CNRS / UT3 - Paul Sabatier) pour son projet DYMOCHRO (dynamique de la chromatine dans les cellules).
  • Klervia Jaouen, du laboratoire Géosciences environnement Toulouse (GET - CNRS / IRD / UT3 - Paul Sabatier / CNES) pour son projet ARCHEIS (détermination de nouveaux traceurs pour comprendre l’évolution humaine).
  • Étienne Meunier, de l’Institut de pharmacologie et de biologie structurale de Toulouse (IPBS - CNRS / UT3 - Paul Sabatier) pour son projet INFLAME (fonctions immunitaires de nouveaux composants impliqués dans la défense contre les infections).
  • Nicolas Gaudenzio, du laboratoire Unité de différenciation épithéliale et auto-immunité rhumatoïde (Inserm / UT3 - Paul Sabatier) pour son projet IMMCEPTION (relations entre le système nerveux et le système immunitaire dans une maladie inflammatoire).

Trois bourses Consolidator 2018 (7 à 12 ans après la thèse)

  • Julien Cote, du laboratoire Évolution & diversité biologique (EDB, CNRS / UT3 - Paul Sabatier / IRD) pour son projet ECOFEED (modification des interactions éco-évolutives dans un climat chaud).
  • Alexis Rouillard, de l’Institut de recherche en astrophysique et planétologie (IRAP - OMP, CNRS / UT3 - Paul Sabatier / CNES) pour son projet SLOW_SOURCE (origine du vent solaire lent).
  • Alma Hodzic, du laboratoire d’aéorologie (LA-OMP, CNRS / UT3 - Paul Sabatier) pour son projet CARB-City (physico-chimie de la pollution urbaine par aérosols carbonés).

En savoir plus
Consultez le communiqué de presse : Après Paris, Toulouse attire le plus de jeunes chercheurs boursiers de l’Union européenne

 

Date de publication
Catégorie
Tags
ERC
europe bourse ERC
recherche
Europe