Aller au contenu principal

24/05/2019 - 22:50

L’Observatoire de l’Université

L’Observatoire de l’Université

Comme prévu dans le Contrat quinquennal, les établissements membres du PRES puis de la ComUE ont souhaité mettre en place un dispositif de suivi d’indicateurs considérés comme stratégiques et utiles à la visibilité et au pilotage du site. Cet Observatoire de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées repose sur le traitement de données fournies par l’ensemble des établissements d’enseignement supérieur et des organismes de recherche membres et associés de la ComUE.
En s’appuyant sur un réseau de référents dans les établissements, 52 indicateurs sont ainsi définis.De façon opérationnelle, le dispositif a d’abord reposé sur la mise à disposition, à 50%, d’un enseignant chercheur, chargé de collecter les données et de les traiter. Ce mode opératoire a été ajusté en 2018 (notamment avec l’affectation d’un ½ ETP supplémentaire) de façon à conforter le dispositif et en améliorer l’efficacité.

L’Observatoire a notamment travaillé sur les indicateurs du contrat quinquennal en cours, mais aussi sur la caractérisation du site et la préparation de futurs indicateurs. Il participe aussi à la veille sur les classements internationaux et répond à des demandes particulières des établissements ou des services de la ComUE (production de chiffres clés, notes sur les relations internationales, consolidation d’indicateurs sur Horizon 2020, préparation d’une enquête « vie étudiante…).

Ce travail collaboratif inter-établissements alimente les réflexions de chacun mais reste soumis à des délais nécessaires de production de statistiques (mise en place d’outils, collecte de données, etc.), dans un contexte où l’accès aux données des établissements est encore difficile ; à titre d’illustration, les collectes SISE ont été mises en place dès 2016 et ont été formalisées par convention avec les établissements, mais restent chronophages. Une réflexion est engagée (dans le cadre du « Bureau Numérique ») pour développer des éléments d’un système d’information décisionnel qui viendrait outiller la production des indicateurs du prochain contrat. Enfin, les données rendues accessibles par le MESRI (open data) constituent, progressivement, une source permettant de faciliter la reconstruction d’un historique et de donner des points de comparaison nationale (signalons toutefois que plusieurs établissements du site ne figurent pas dans ces jeux de données).