Aller au contenu principal

15/04/2024 - 15:36

Défi clé O3T

Défi clé O3T

Le Défi clé O3T, pour « Observation de la Terre et Territoires en Transition » a pour ambition de construire et développer une recherche interdisciplinaire pour faire le lien entre les données d’observation de la terre à toutes échelles d’une part, et les besoins et attentes des acteurs du territoire d’autre part, dans un contexte global de transitions (environnementales, sociales, écologiques …).

Ce Défi clé, porté par l’Université de Toulouse et financé par la Région Occitanie (2M€ sur 4 ans), rassemble de nombreux laboratoires localisés sur l’ensemble du territoire d’Occitanie rattachés à près de 20 établissements et organismes de recherche.

 

Les objectifs

Le Défi clé O3T est une initiative de fond dont les raisons d’être et valeurs viennent en appui aux objectifs suivants :

  • Créer un levier et catalyseur pour le développement de recherches répondant aux enjeux de l’observation de la terre au service des territoires
  • Construire une communauté pérenne autour d’un regard croisé pluri- ou transdisciplinaire.

Portée par le contexte général très favorable du tissu académique multidisciplinaire et industriel d’Occitanie, l’approche proposée ici est d’identifier 3 verrous qui permettront des avancées notables dans des délais relativement courts (<4 ans) et accessibles aux niveaux de financement proposés :

  1. Instrumentation bas coût : afin de complémenter les approches nécessitant beaucoup de moyens (sur plateformes spatiales par exemple), il est nécessaire de multiplier les mesures de terrain à l’échelle locale, telles que les capteurs low-tech et/ou à bas coût. L’articulation entre les mesures issues de ces techniques « peu chères », celles obtenues par l’instrumentation plus classique (comme la télédétection) et les données issues des enquêtes sociales auprès des habitants et des usagers, constitue un enjeu scientifique majeur de ce verrou.
  2. Récupération et exploitation des données : les verrous sont ici technologiques avec l’utilisation de l’Intelligence artificielle et l’analyse de données, multi-échelles et multi-origine (SHS), les modèles des territoires dans leurs dimensions physico-chimique et socio-économique. Cet axe s’intéresse donc au stockage, traitement, analyse, visualisation, partage des données.
  3. Opérationnalisation, sensibilisation et co-construction de données et d’observatoires avec les territoires : les verrous visés sont à finalité applicative. A partir de collaborations existantes ou à créer avec certains acteurs du territoire (industriels, collectivités territoriales, associations, etc.), l’objectif est de co-construire et de développer des dispositifs d’observation collaboratifs entre acteurs et chercheurs sur des problématiques ciblées, par exemple la réduction de certaines vulnérabilités territoriales au changement climatique ou de l’exposition des populations aux pollutions atmosphériques.

À partir de cet ensemble, le Défi clé O3T ambitionne de réaliser des démonstrateurs d’outils diagnostics et pronostics de type « jumeau numérique », contraints par les données multi-sources et décrivant les scenarios possibles et leurs impacts à l’échelle des territoires.

 

Les moyens – Organisation en groupes de travail

Pour répondre aux objectifs de structuration et fortification d’un réseau de recherche sur l’observation de la terre au service du territoire, le Défi clé prévoit la formation de sept groupes de travail interdisciplinaires. Ces groupes de travail sont formés à la conjonction des trois verrous identifiés et des quatre grands types de territoires régionaux (plaine, montagne, littoral et milieux urbains).

 
Méthodologie et moyens associés :
  • Chaque groupe de travail propose des animations scientifiques (réunions, workshops…) pour créer des dynamiques scientifiques
  • Le travail des groupes est aussi alimenté par des bourses de stages de master (40 stages de master pour l’ensemble du Défi) qui seront le principal vecteur de l’œuvre collective du Défi clé
  • Un workshop annuel est organisé pour partager les résultats des différents groupes et des étudiants
  • Les groupes disposent d’une autonomie d’utilisation d’une enveloppe financière (frais d’animation et bourses de Master)
  • Un appel spécifique pour des ½ bourses de thèse (11 ou 12 sur l’ensemble du Défi) est ouvert à tous les groupes de travail.