Aller au contenu principal

15/04/2024 - 16:50

TIRIS, moteur de la transformation du site

TIRIS, moteur de la transformation du site

Entretien avec Mike Toplis, directeur de recherche au CNRS, coordinateur du projet TIRIS

En quoi TIRIS contribue à cet objectif du site ?

Qu’est-ce que le projet TIRIS ?

Le projet TIRIS est à la fois un moyen de soutenir les actions aux interfaces disciplinaires, grâce aux financements obtenus, mais aussi un cadre nouveau pour coordonner les acteurs du site dans le but de soutenir les actions stratégiques. La création de la nouvelle Université de Toulouse est un premier élément tangible de cette démarche. Au-delà de ces aspects opérationnels, TIRIS a l’ambition explicite de transformer le site. Par exemple, le projet TIRIS est vecteur de l’émergence et l’affirmation d’une identité plus forte et plus lisible, une identité qui se caractérise non seulement par les points forts de notre paysage thématique, mais aussi par des façons de travailler ensemble et les valeurs véhiculées.

 

À quels enjeux répond-il ?

Dans les très grandes lignes, la communauté académique de l’Université de Toulouse vise à répondre à l’impératif des transitions profondes auxquelles sont confrontées nos sociétés ; des bouleversements globaux, une urgence écologique, énergétique et démocratique et les enjeux technologiques et sociétaux qui leur sont associés. En détail, afin de conjuguer les forces des établissements et organismes présents sur le site, une nouvelle dynamique scientifique globale est proposée à travers trois grands « piliers » qui sont affichés et soutenus de façon cohérente à travers les trois missions de l’Université : recherche, formation, et liens avec le monde socio-économique. Les trois piliers correspondent à des enjeux majeurs des sociétés contemporaines : i) « Sciences du vivant, Santé et bien vivre », ii) « Changements globaux et sociétés en mutation », iii) « Mobilités, énergie, ressources, mutations industrielles ».

C’est ainsi que le projet TIRIS vise à positionner l’Université de Toulouse comme un acteur majeur et incontournable sur la scène internationale face aux grands défis contemporains avec l’objectif d’être à l’origine de nouveaux savoirs fondamentaux, de ruptures technologiques et conceptuelles afin de construire un avenir durable et désirable.

Comment les acteurs du site pourront y contribuer ? (AAP, formations…)

Le projet TIRIS comporte quatre familles de dispositifs : i) Recherche ; ii) Formation ; iii) Innovation ; iv) Science et Société. Chacune de ces familles va bénéficier de plusieurs outils de financement qui ont pour but d’augmenter la visibilité du site à l’extérieur, de stimuler de nouvelles façons de travailler ensemble, de faire émerger et consolider des actions stratégiques et/ou de créer des leviers de financement. A propos de ce dernier point, notons que la région Occitanie s’est engagée à soutenir TIRIS à une hauteur équivalente à celle de l’ANR, portant le budget du projet à presque 80M€ sur 10 ans.

Les acteurs du site seront sollicités pour répondre aux appels à projets du programme, dont les premiers sont prévus pour le mois de mars 2023. Au-delà d’une contribution à travers des réponses aux appels d’offre du programme, la communauté sera également invitée à s’engager à travers la participation aux quatre « Comités de Programme » de TIRIS (un comité par famille de dispositifs). Ces comités de programme seront constitués de 15 à 20 collègues qui participeront à la gestion des appels à projet et qui, plus largement, animeront la communauté sur le terrain, un élément clé pour le succès du projet.

 

TIRIS définit un cadre dans lequel les communautés académiques du site mettent en commun leurs forces au-delà des frontières disciplinaires, pour faire face aux grandes transitions de nos sociétés.

 

Quel rôle va jouer TIRIS dans la politique scientifique du site ?

Le projet TIRIS puise dans la richesse, la diversité et l’excellence des communautés académiques, de leurs champs disciplinaires et de la complémentarité de leurs expertises et de leurs approches. A partir de travaux disciplinaires au plus haut niveau portés par les laboratoires du site, cette nouvelle dynamique scientifique s’appuie sur une stratégie volontairement inter- et trans- disciplinaire qui vise à ouvrir les travaux disciplinaires à ce qui les traverse et les dépasse, à faire émerger de la confrontation des disciplines de nouvelles connaissances qui articulent les disciplines entre elles. Cette symbiose entre disciplines et entre les sciences fondamentales et appliquées va ainsi accélérer l’acquisition croisées des connaissances pour concevoir et mettre en œuvre des stratégies fertiles, des méthodes et des technologies pour, par exemple, diminuer l’impact des activités humaines sur l’environnement et la santé, mais aussi pour intégrer, dès le début d’une réflexion scientifique, l’ensemble des enjeux sociétaux, économiques et planétaires.

De plus, la notion de « science en société » devient un élément constitutif de l’identité collective avec un effort ciblé pour développer des coopérations académiques à l’interface entre les Sciences Humaines et Sociales (SHS) et le domaine des Sciences, Technologie, Santé (STS) et pour engager des acteurs socio-économiques (entreprises, collectivités, associations…) de façon coordonnée. Cette stratégie constitue une évolution profonde visant à concevoir des solutions innovantes pour le monde de demain à travers la coproduction de savoirs fondamentaux et de connaissances actionnables pour accompagner la transformation des activités de production et de consommation, ainsi que l’action publique.

À Toulouse, ces convergences peuvent compter sur un socle d’excellence commun aux trois piliers du projet qui intègre : i) les sciences humaines et sociales pour ancrer les études dans le travail des sociétés sur elles-mêmes, ii) des avancées de l’ingénierie pour le développement des technologies et équipements spécialisés et iii) des outils sophistiqués de traitement de la donnée et la construction de modèles numériques qui s’appuient sur les mathématiques et l’informatique. Chacun de ces domaines s’appuie sur des structures de recherche et de formation reconnues et du meilleur niveau (par exemple, Labex, EUR, écoles spécialisées, l’Institut Interdisciplinaire d’Intelligence Artificielle - ANITI…).

TIRIS définit ainsi un cadre dans lequel les communautés académiques distribuées à l’échelle du site continuent de soutenir et développer leur socle d’excellence disciplinaire, mais au même temps mettent en commun leurs forces face aux grandes transitions d’aujourd’hui, dans le but de transformer « l’excellence d’aujourd’hui » en une « excellence de demain » plus riche, plus forte et plus intégrée.

 

 

Date de publication
Catégorie