Aller au contenu principal

16/08/2018 - 20:40

Les actions de développement durable

Les actions de développement durable

L'Université Fédérale Toulouse Midi-Pyrénées, le Rectorat et l’Université Paul Sabatier, accompagnés par la Caisse des Dépôts, ont construit un partenariat avec la Communauté Urbaine de Toulouse Métropole en signant, le 10 février 2011, une convention Éco-Campus qui prévoit le lancement d‘études dont les résultats vont permettre de traduire en plan d’actions la stratégie commune portée par les acteurs et les usagers du campus de Rangueil.


Le projet

Éco-campus est une démarche d’amélioration continue des performances environnementales des établissements et des campus toulousains.

Selon les sujets traités, les partenariats techniques et financiers ont été élargis, notamment avec la participation de l'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Énergie (ADEME), de Tisséo et du CROUS Toulouse Occitanie.
 

Le périmètre géographique

La démarche Éco-Campus est, dans un premier temps, centrée sur le campus de Rangueil et le futur secteur universitaire de Montaudran Aerospace. Les établissements de ce périmètre sont l’UT3, l’INSA, l’ISAE, l’ENAC, ainsi que le site de l'ESPE sur Rangueil. Sont également concernés le CROUS (résidences et restaurants universitaires) et le CNRS qui possède ses services administratifs régionaux et des laboratoires propres sur ce campus.
Le Service de Gestion et d’Exploitation (SGE) du Rectorat y est un acteur majeur en particulier en matière de gestion des fluides. À lui seul le campus de Rangueil représente 225 hectares, 45 000 étudiants, 7 500 personnels et 580 000 m² de surfaces immobilières.

Selon les thèmes, ce périmètre a pu être élargi :

  • Sur les performances énergétiques et environnementales du patrimoine bâti, sont également concernés les campus de Labège, d’Auzeville et Castanet : Toulouse INP, (services centraux), INP-ENSIACET, INP-ENSAT et ENFA,
  • Sur les déchets : toute l’agglomération toulousaine, et par conséquent tous les établissements d’enseignement supérieur et de recherche de l’agglomération.

Les principaux enjeux

  • la qualité et l’attractivité du campus à travers son exemplarité environnementale et son confort d’usage (bâtiments et espaces extérieurs),
  • la structuration urbaine et paysagère du site, la place de la nature dans le campus et une plus étroite connexion du campus à la ville,
  • la réduction des consommations des ressources et des émissions de Gaz à Effet de Serre (GES) et des polluants, liées aux activités et aux déplacements,
  • l’identification et la mobilisation des savoir-faire applicables sur le site (enseignement, recherche, innovations …)
  • la création de bâtiments démonstrateurs,
  • la participation et l’appropriation par l’ensemble des usagers du campus (étudiants, enseignants, chercheurs, techniciens, administratifs).

Le réseau

Le réseau des référents développement durable dans l’Enseignement Supérieur et la recherche en Midi-Pyrénées se réunit tous les trois mois afin de travailler et d’échanger sur :

  • ses expériences en matière de stratégie de développement durable (Plan Vert),
  • ses actions concrètes en cours et à venir
  • les actions communes au réseau (ex : la semaine du développement durable)