Aller au contenu principal

25/02/2020 - 04:23

Labellisation de 5 écoles universitaires de recherche : une nouvelle reconnaissance des forces académiques toulousaines

Labellisation de 5 écoles universitaires de recherche : une nouvelle reconnaissance des forces académiques toulousaines

Les établissement et organismes de recherche de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées décrochent un nouveau succès avec la labellisation de 5 projets d’écoles universitaires de recherche (EUR) sur les 8 dossiers déposés. Le site toulousain poursuit ainsi sa structuration en s’appuyant sur des projets renforçant son attractivité et son rayonnement.

Les EUR sont, pour les établissements d’enseignement supérieur, une opportunité d’améliorer leur attractivité internationale dans un domaine scientifique donné. Associant recherche et formation de master et doctorat sur une même thématique, ces "graduate schools" à la française sont pour les établissements et organismes de l’UFTMP, l’occasion d’opérer des évolutions pédagogiques et scientifiques par plus de transversalité, d’attractivité et de rayonnement international, tout en préservant la structuration des établissements et les spécificités de chacun.

Les 5 EUR labellisées lors de la 2e vague :

  • Bioeco - biotechnologie pour une économie bio-sourcée  | Insa Toulouse, Université Toulouse III – Paul Sabatier, Université Toulouse Capitole, Toulouse INP, Inra, IMT Mines Albi, CNRS : l’EUR BIOECO offre un parcours de formation et recherche interdisciplinaire intégrant toute la chaîne de valeur de la transformation biotechnologique du carbone renouvelable et les enjeux économiques, environnementaux et sociétaux.

  • Care - cancer, vieillissement et réjuvénation | Université Toulouse III – Paul Sabatier, CNRS, Inserm : l’objectif est de proposer un enseignement innovant dans les domaines du cancer, du vieillissement et de la bio ingénierie à Toulouse. Ce programme original, extension de dimension internationale du Labex Toucan, vise à stimuler l'innovation scientifique des concepts fondamentaux aux applications industrielles et médicales.

  • MINT - mathématiques et interactions à Toulouse | Université Toulouse Capitole, Université Toulouse - Jean Jaurès, Université Toulouse III – Paul Sabatier, ENAC, INSA Toulouse, ISAE-SUPAERO, CNRS : extension du Labex CIMI, l’EUR MINT a pour but de renforcer la formation à et par la recherche dans le champ des mathématiques et de leurs interactions avec les autres domaines. Le but est de répondre au besoin croissant de compétences mathématiques de haut niveau dans tous les domaines de la société.

  • TESS  - École toulousaine des sciences de l’univers | Université Toulouse III – Paul Sabatier, CERFACS, CNES, CNRS, IRD, Météo-France, ONERA, Toulouse INP, ISAE-SUPAERO : TESS offre un programme de master interdisciplinaire novateur au contenu axé sur une expérience pratique de l'acquisition et de l'exploitation de données relatives aux sciences de la Terre et de l'espace, tout en plaçant ces efforts dans le contexte plus large des implications sociales et économiques.

  • TULIP-GSR - Écologie et biologie végétale | Université Toulouse III – Paul Sabatier, Toulouse INP, Université de Perpignan Via Domitia, CNRS, Inra  l’EUR TULIP-GSR est l’extension logique de la facette pédagogique du LabEx TULIP. Elle vise à former de nouveaux étudiants aux méthodes et aux concepts permettant d’étudier les interactions entre les organismes et leur environnement de l’échelle moléculaire à celle des populations et des écosystèmes.

Identifier les forces et accompagner les porteurs

Depuis plusieurs mois, le site toulousain a renforcé sa stratégie collective en structurant les réponses aux appels à projets. Cette stratégie s’avère gagnante, comme le prouve ce résultat à l’AAP EUR : avec 5 projets sélectionnés sur les 24 retenus en France (pour 81 candidats), le taux de réussite de l’Université fédérale Toulouse Midi-Pyrénées est de 62% contre 29% au niveau national.

Pour cette 2e vague d’appel à projets d’EUR, un travail en plusieurs étapes a été mis en place, permettant d’identifier initialement 13 candidats et de les accompagner jusqu’à la constitution des projets. Après un travail de convergence et le soutien à la rédaction des dossiers, ce sont finalement 8 dossiers qui ont été déposés.

Ce résultat conforte la stratégie scientifique de site, élaborée conjointement par les établissements d’enseignement supérieur et les délégations du CNRS, de l’Inserm, de l’Inra, de l’IRD, de l’Onera, du CNES et de Météo-France.

Ces projets viennent s’ajouter aux 3 EUR déjà retenues lors de la 1ère vague :

  • CHESS - Challenges in economics and social sciences | Université Toulouse Capitole, CNRS, Inra, École des hautes études en sciences sociales : en appui aux deux LabEx IAM-TSE (Incitations, Acteurs, Marchés-Toulouse School of Economics) et IAST (Institute for Advanced Study in Toulouse), l’EUR CHESS contribue au plein développement des liens interdisciplinaires entre l'économie et les autres sciences sociales et comportementales quantitatives sur le site académique toulousain.

  • NanoX - Nanoscale, science and engineering | Université Toulouse III – Paul Sabatier, INSA Toulouse, Toulouse INP, CNRS : extension du Labex NEXT, le projet NanoX EUR a pour objectif de renforcer les actions de recherche et formation de haut niveau dans le domaine de la science et de l’ingénierie à l’échelle nanométrique et de promouvoir Toulouse comme l’un des centres de recherche et d’enseignement de la plus haute qualité au monde dans un domaine scientifique susceptible de donner lieu à diverses innovations et applications industrielles dans un proche avenir.

  • TSAE - Toulouse graduate school of aerospace engineering | ISAE-SUPAERO, ENAC, ONERA: la Toulouse graduate School of Aerospace Engineering (TSAE) vise à promouvoir l’excellence de la formation en ingénierie aérospatiale aux niveaux master et doctorat sur le site toulousain et à en développer l’attractivité internationale

Les EUR toulousaines s’appuient sur des thématiques pour lesquelles l’expertise du site toulousain est reconnue : biotechnologie, cancer et santé, mathématiques, sciences de l’univers, environnement et biologie, sciences et ingénierie, économie et sciences sociales, ingénierie pour l’aérospatial. Le renouvellement des 6 laboratoires d’excellence (LabEx) du site conforte également cette dynamique.

Renforcer le lien recherche-enseignement au plus haut niveau

Déjà liés par des laboratoires communs et des formations transversales, les universités, écoles, et organismes de recherche rassemblés au sein d’une EUR bénéficieront d’une visibilité supplémentaire au national comme à l’international. Les enjeux sont multiples : développer de nouveaux partenariats internationaux, renforcer la recherche, attirer les meilleurs étudiants internationaux, mais aussi permettre aux étudiants français de bénéficier des meilleurs enseignements et d’accéder à des équipements de haut niveau.

Des projets collectifs pour construire l’avenir …

En cette rentrée 2019, le projet Aniti, l’institut interdisciplinaire d’intelligence artificielle, entre en phase opérationnelle et poursuit sa structuration. D’ores et déjà perçues comme incontournables dans le paysage de l’IA, les équipes d’Aniti accueillent leurs premiers doctorants et post-doctorants et préparent la mise en œuvre de l’ambitieux projet de formation.

… au service des étudiants dans leur diversité

Avec le projet Acorda, la réduction des inégalités s’affiche comme une priorité en matière d'accès à l'enseignement supérieur, au travers d’une action ciblée et engagée dans le temps, en faveur des jeunes les plus fragiles et des territoires les moins favorisés. Le premier comité de pilotage, qui se tiendra fin septembre, planifiera la réalisation des premiers travaux.
D’autres actions poursuivent leur développement comme le projet labellisé Nouveau cursus à l’université Aspie-Friendly, qui vise à rendre l’enseignement supérieur plus inclusif en favorisant l’intégration de personnes atteintes de troubles du spectre autistique sans déficience intellectuelle.

Ces succès confirment la place de Toulouse parmi les plus grandes universités de recherche françaises reconnues au meilleur niveau international.
 

 

 

Date de publication
Catégorie