Laureline Angot, lauréate du concours photo #MoiChercheur 2017

Laureline Angot, doctorante de l'école doctorale TESC, en collaboration avec le laboratoire LISST-CIEU de l’ Université Toulouse – Jean Jaurès et la collectivité Toulouse Métropole, a remporté le concours photo «Moi Chercheur», organisé par l'agence de création de contenu multimédia Sapiens Sapiens.

Le défi des doctorants ?

Réaliser un autoportrait dans une situation qui évoque leur sujet de thèse, ou plus largement leur domaine de recherche. Ils doivent ensuite publier leur cliché sur Instagram, avec le hashtag ‪#‎MoiChercheur.

Laureline Angot, lauréate du concours photo #MoiChercheur 2017Laureline Angot a su présenter avec brio sa thèse - en photo - sur les stratégies pour améliorer la logistique urbaine et le transport de marchandises en ville. Elle s'est ainsi démarquée parmi les onze finalistes sélectionnés par les votes du public sur l'applciation Instagram.

(La seconde édition du concours photo #MoiChercheur s'est déroulé du 2 au 30 janvier 2017).

Elle remporte un film sur son sujet de thèse d’une valeur de 5000 euros réalisé par les professionnels de SapienSapienS. Le jury a été séduit par la pertinence et la clarté du message, l’originalité de la mise en scène et la qualité de la composition photographique.

Deux doctorantes de la Ville rose primées !

Les membres du jury ont également souligné la qualité de 2 autres autoportraits :

  • Hélène Labauze, doctorante au Laboratoire de Génie Chimique de Toulouse (école doctorale MEGeP, INPT) en collaboration avec l’entreprise de bioraffinerie CIMV.
  • Laurie Favre, doctorante au laboratoire Mapiem à l’Université de Toulon

Portrait de Laureline, passionnée de logistique urbaine...

Laureline a obtenu un DEUG de géographie aménagement, puis s'est dirigée vers une licence professionnalisante APTER (Aménagement et Projets de Territoires). Elle a ensuite obtenu un master I et un master II à l'université Toulouse - Jean Jaurès. Le secteur des transports l'ayant toujours attiré, elle a eu l'occasion de réaliser deux stages au service Mobilités Gestion des Réseaux de Toulouse Métropole : en lien avec la mobilité électrique et les stratégies à déployer dans la métropole toulousaine en Master I et sur le e-commerce, l'évaluation et l'analyse de la couverture en réseau de points-relais commerçants en Master II.

Ses premiers pas dans le domaine de la logistique urbaine et du transport de marchandises étaient lancés.

  • Son parcours

Toulouse Métropole, par le biais du service Mobilités Gestion Réseaux, m'a proposé un sujet de thèse : La mise en place d'un plan de déplacement marchandises (PDM). La métropole toulousaine se préoccupe en effet de ces questions depuis une quinzaine d'années par le bais d'études et travaux, notamment menés en partenariat avec l'université Toulouse II Jean Jaurès. J'ai débuté ma thèse au mois de septembre 2016, je fais partie du laboratoire LISST-CIEU et de l'école doctorale TESC. J'ai un bureau à Toulouse Métropole dans lequel je travaille pour la 1ère année à 90 % de mon temps, mais cette thèse sera tournée autour de beaucoup de travail de terrain et de mise en place de comités et groupes de travail avec différents acteurs concernés.

 

  • Sa thèse

Mon sujet de recherche a pour titre : "la mise en place d'un plan de déplacement marchandises, outil politique et opérationnel novateur au service de la construction de la métropole logistique : entre enjeux économiques et territoriaux. Théorie et application, le cas de la métropole toulousaine.

 

En effet, ces espaces urbains sont des lieux d'échanges et générateurs de flux : flux d'informations, financiers, culturels, flux de personnes et de marchandises. Ces derniers et les activités logistiques liées participent au processus de métropolisation et modifient la morphologie urbaine par le biais notamment de : l'évolution de nos modes de consommation (e-commerce, ubérisation des pratiques etc), l'accélération des flux de marchandises, d'informations et en relation le fractionnement des échanges; la concentration des activités; la mondialisation de l'économie et la compétitivité métropolitaine liée; l'implantation des activités, des structures logistiques; du desserrement des activités logistiques lié au phénomène d'étalement urbain etc. Longtemps oubliés des politiques publiques en comparaison aux flux de personnes, les flux de marchandises et les activités logistiques liées ne peuvent plus être ignorés : la logistique participe au dynamisme économique, commercial, territorial et alimente les exigences de notre société de consommation au quotidien.

 

  •  Le concours

J'ai toujours été passionnée d'art et surtout de photo, je pratique la photographie depuis plusieurs années. Je trouvais l'idée amusante, cela permet de vulgariser et faire connaître un sujet de façon plus ludique. Mon sujet entre dans les problématiques actuelles mais est peu connu, surtout ses enjeux, notamment des usagers. Mon objectif de thèse est aussi de créer une réelle gouvernance logistique, ce film est un petit pas pour y parvenir.

 

  • Sa photo

Je me suis dis, que tout le monde, en étant enfant, a une fois joué sur des tapis représentant la ville à l'aide de petits camions ou de voitures. Je voulais que le sujet fasse écho de suite et que tout le monde puisse comprendre les problématiques en une photo et de façon rigolote ! Je voulais aussi jouer sur les clichés en montrant que non il n'y a  pas que des hommes qui travaillent sur ces questions, comme j'ai pu l'entendre, d'où le tapis rose, entre autre !

 

  • Ses projets d'après-thèse

...Finir ma thèse ! :)

L'idéal serait de pouvoir suivre l'évolution du plan de déplacement marchandises et travailler pour faire en sorte qu'il soit vraiment reconnu et pris en compte sur la durée. Sinon, j'aimerais aussi travailler pour une entreprise logistique, de e-commerce etc, travailler sur leurs stratégies et innovations !

 

En savoir plus : Découvrez le concours #MoiChercheur