Lucie Baros

Photo Lucie Baros


24 ans

Diplômée d’un Master Action internationale et gestion de crise de Sciences Po Toulouse

Créatrice de Le Vestibule

6e prix ex aequo du Concours régional des étudiants créateurs d’entreprise (CRECE), plébiscité lors du Concours national de création d’entreprises.

Son idée : offrir un service de location de vêtements et accessoires féminins. « Pendant mon stage de fin d’études, j’ai pu me consacrer à la construction de mon projet ». Elle réalise alors un business plan, une étude de marché, prospecte des fournisseurs. À 24 ans, Lucie Baros est à la recherche de financements et d’un local pour démarrer son activité.

 

Franchir le cap avec des bases solides

 

Le désir de créer une entreprise trottait depuis fort longtemps dans la tête de Lucie Baros. L’idée, quant à elle, a pris forme lors de ses années d’études à Sciences Po Toulouse. « Je suis partie de deux constats. Les filles n’ont jamais rien à se mettre et pourtant leurs armoires débordent de vêtements qu’elles ne portent pas. Pourquoi alors ne pas les emprunter plutôt que de les acheter ? », explique-t-elle. Si cette idée la taraude, elle ne se sent pas encore prête à franchir le cap.

Lors de son année de Master Action internationale et gestion de crise, elle effectue un stage au sein de l’Unicef et s’imagine bien responsable de produits solidaires. Mais au printemps dernier, la lecture d’un article dans le magazine Courrier International sur le concept de vétithèque - prêt de vêtements - développé en Suède, la conforte dans la pertinence de son projet. La jeune femme décide alors de le concrétiser mais à sa façon. Lucie Baros prévoit de créer une boutique et non un site internet où elle proposera un service de location, sous forme d’abonnement mensuel ou annuel, de vêtements et accessoires (sacs, chaussures, etc.) de prêt-à-porter.

« Pendant la période dédiée à mon stage de fin d’études, Sciences Po m’a permis de me consacrer à la définition et à la construction de mon projet », précise-t-elle. Elle réalise ainsi un business plan, une étude de marché et elle se met d’ores et déjà à la recherche de fournisseurs et de financements. Afin de tester son concept, elle participe au Concours régional des étudiants créateurs d’entreprise (Crece). Le jury composé de professionnels (avocats, experts-comptables, etc.) est séduit, elle remporte le 6e prix ex aequo. Son projet a également été apprécié par le grand public lors du Concours national de création d’entreprises en mai 2012.

 

 

encadré