Sans titre

Sculpture composée de quarante éléments en acier peint s’étendant sur une longueur de dix-huit mètres de l’artiste Costa COULENTIANOS

Quarante éléments en acier s'étendant sur 18 mètres pour l'IUFM de Toulouse

Costa Coulentianos

Biographie tirée du rapport de Pascale Mansour Le 1% artistique à l’Université Paul Sabatier (2006)

 

Costa Coulentianos naît à Athènes en 1918. C’est en 1939 qu’il entre à l’Ecole des beaux-arts d’Athènes. Grâce à une bourse qu’il obtient en 1945, l’artiste arrive à Paris où il fréquente différents ateliers de sculpture. Mais très vite Costa Coulentianos se sent en rupture face à l’art académique. Il rencontre Henri Laurens, fait l’expérience de matériaux comme le plomb, le fer ou les papiers collés et peu à peu abandonne la représentation de la forme humaine pour l’abstraction. L’artiste explore des techniques différentes comme la tapisserie et développe la sculpture monumentale à travers les commandes publiques. Ainsi dans le département de l’Ain où a vécu Costa Coulentianos, de nombreuses oeuvres jalonnent le paysage le long des rives de la Reyssouze. En 2002 le Musée Chintreuil se fait l’écho de ce travail dans un vaste rétrospectif honorant le sculpteur disparu. Le poète belge Raymond Verbowens écrit en 1986 : 

« Un poème d’acier a rompu la paix des espaces, des mots de fer se sont élevés qui détournent les échos, depuis le vide n’est plus une absence. Il est un homme désormais dont le vent doit tenir compte : Costa Coulentianos. […] »[1].

Costa Coulentianos meurt en septembre1995.


[1] Texte tiré d’une exposition de groupe intitulée Sculpteurs de France à laquelle participent Jean Amado, Costa Coulentianos, Georges Jeanclos,  Francesco Marino Di Teana, Jean-Paul Philippe et Olivier Seguin.

Dates de l'artiste :
(1918 - 1995)
Année :
1974

Institut Universitaire de Formation des Maitres (IUFM)

Siège social situé au 56, avenue de l'URSS (Site St. Agne) Cedex 4

                                       31078 Toulouse  

 

Architectes :

François CASADEPAX et Anick SABARTHES

Source :

Direction Régionale des Affaires Culturelles - Midi Pyrénées