newsletter-avril-mai2011
haut-du-bandeau
Logo Université de Toulouse
dieseAvril Mai
2011 n°9
retour

Photo :
Pierre Sebban

Newsletter de l'Université de Toulouse

L’Université des Sciences et des Technologies de Hanoi : une démarche académique et scientifique nouvelle pour le Vietnam, par Pierre Sebban, Recteur de l’USTH

Pierre Sebban

L'Université des Sciences et des Technologies de Hanoi (USTH) (université publique vietnamienne) fait partie des quatre universités d'excellence de standard international dont le Vietnam a souhaité se doter sur son territoire (Hanoi, Danang, Ho Chi Minh et Can Tho). La France a eu l'honneur d'être choisie comme partenaire à Hanoi.

Le contexte de la création de l'Université des Sciences et des Technologies de Hanoi

L'USTH a ouvert ses portes le 7 octobre 2010. Sa création résulte de l'accord intergouvernemental signé le 12 novembre 2009 entre Mme Valérie Pécresse, Ministre de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et M. Nguyễn Thiện Nhân, Vice-Premier Ministre, et Ministre de l’Éducation et de la Formation du Vietnam.

Du côté français, ce projet est porté par le Ministère des Affaires étrangères et européennes (MAEE), par le Ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche (MESR), par la Conférence des Présidents d’Universités (CPU), par la Conférence des Directeurs des Écoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) et par  l'Ambassade de France au Vietnam. Du côté vietnamien, le Ministère de l'Éducation et de la Formation (MEF), le Ministère de la Science et de la Technologie (MOST) et l'Académie des Sciences et des Technologies du Vietnam (VAST) en sont les principaux acteurs institutionnels et financiers.

L'USTH constitue pour le Vietnam un nouveau modèle d'université. Ainsi, la formation y est intimement associée à la recherche, en lien étroit avec les entreprises (vietnamiennes et internationales implantées au Vietnam). Cette équation Formation-Recherche-Entreprises a pour but de répondre aux besoins émergents du Vietnam.

Il est à noter que la mise en place de l'USTH s'appuie sur une démarche franco-vietnamienne sur le plan de la gouvernance et du fonctionnement. Le conseil d'Université, organe politique décisionnel est composé à parité de personnalités (au plus haut niveau) des deux pays. Le Recteur français est secondé par deux vice-recteurs vietnamiens. Le personnel administratif et technique de l'USTH est vietnamien. 

Jusqu'en 2015, l'USTH a la chance d’être idéalement positionnée au sein de la VAST. À partir de 2015, l'USTH possédera sa propre infrastructure de locaux et de laboratoires (65 Ha) dans le parc technologique de Hoa Lac (à 30 km à l'ouest d'Hanoi). Le gouvernement vietnamien financera cet ensemble grâce à un prêt de la Banque Asiatique de Développement (193 M$) et par une contribution directe (20 M$). 

La démarche académique et scientifique de l'USTH

C'est aussi dans le domaine académique et scientifique que l'USTH affirme sa nouveauté dans le système de l'Éducation Supérieure au Vietnam.
L'USTH est la première université vietnamienne à adopter le processus de Bologne (3/5/8) pour son cursus et ses diplômes. C'est un fait majeur.
Les diplômes de Master sont co-habilités par l'USTH et par les universités françaises participant aux masters. Ainsi, un étudiant vietnamien vient suivre un cursus sanctionné par un diplôme international en restant à Hanoi et ce pour un droit d'inscription relativement faible (750$/an). Ceci contribue à l'attractivité de l'USTH.

L'USTH s'articule autour de 6 départements scientifiques (master + recherche) multidisciplinaires à la différence des universités vietnamiennes plus concentrées sur le développement des sciences naturelles.
Ces départements sont déjà crées ou en cours de création :
biotechnologie et pharmacologie (2010) ; nanotechnologies et sciences des matériaux (2010) ; sciences et technologies de l'information et de la communication (2011) ; eau, environnement et océanographie (2011) ; énergie (2012) ; aéronautique et espace (2012). Chaque département possède un directeur français et un co-directeur vietnamien.
Le L1 de licence a aussi été ouvert cette année. Dans une première étape les deux premières années de licence prennent appui sur des enseignements de sciences naturelles. Une spécialisation vers les 6 départements (masters) est prévue en L3 (dont le cursus comportera un stage en entreprise de 3 mois). Nous souhaitons cependant mettre en place progressivement, dès le L2, des "parcours", plus attractifs pour les étudiants vietnamiens.

En réponse aux demandes du Vietnam, L'USTH se fixe deux objectifs. Le premier est de se placer en bon rang dans les classements internationaux d'Universités scientifiques, à l'horizon 2025-30. Le second but est de former des étudiants scientifiques qui seront les cadres des entreprises vietnamiennes ou étrangères, au Vietnam ou à l'international. 
L'excellence, l'international et le lien avec le monde économique sont donc nos vecteurs d'action, nouveaux pour l'éducation supérieure au Vietnam. Pour se donner les meilleures chances et afin de véhiculer le plus efficacement possible les concepts et les idées françaises, nous avons choisi d'utiliser l'anglais comme langue d'enseignement (elle est déjà celle qu'utilisent nos interlocuteurs vietnamiens ainsi que les scientifiques dans le monde entier). La langue et la culture française sont enseignées à un haut niveau en licence et en master.
Pour répondre au second objectif qui nous est assigné, nous avons récemment décidé de créer un département de Sciences Humaines et Sociales. Ce département vient en soutien des 6 départements scientifiques. 20% des enseignements de masters sont dédiés à l'économie, au management, à la gestion de projets, au droit des entreprises, à la formation à l'univers multiculturel et à l’innovation technologique.

Le rôle de formation et de participation de l'USTH au développement de l'éducation supérieure du Vietnam s'est vu récemment renforcé. Ainsi, l'excellente réputation des professeurs français participant en nombre (environ 70%) aux enseignements de masters a suscité une demande vietnamienne de formation dans nos masters non seulement des étudiants mais aussi de scientifiques et d'étudiants en thèse de tous bords (désirant suivre une ou plusieurs unités d'enseignement d'un master donné).
L'USTH est maintenant considérée comme un lieu de formation continue d'excellence au Vietnam. 

Le Consortium français de l'USTH

Une des originalités de l'USTH est d'être soutenue par une grande partie de la France académique regroupant sous la forme d'un Consortium - organisé en une association présidée par Marie-France Barthet, Directrice du PRES « Université de Toulouse » -  plus de 60 universités, grandes Eécoles et organismes de recherche.
L'intervention du Consortium est effective à différents niveaux : mise en place des maquettes de masters portées par différentes universités et grandes écoles, organisation de l'envoi des professeurs français à l'USTH, accueil et organisation de la vie scientifique et culturelle des doctorants vietnamiens en France, rôle de conseil auprès du Recteur.
L'affichage de ce Consortium large et original (aucune des autres universités internationales au Vietnam ne procède d'une telle démarche) est un fait politique majeur apprécié à juste titre par nos collègues vietnamiens et par leurs autorités de tutelle. La France montre ici son engagement fort et large derrière ce projet.

Le soutien de la France à l'USTH

On l'aura compris, la France joue à fond son rôle de partenaire. Son soutien peut être décliné à différents niveaux.
  • la France s'est engagée à former 400 docteurs vietnamiens entre 2010 et 2020 dans les laboratoires français du consortium. Cette effort est évalué à 40 M€. Ces docteurs viendront constituer à leur retour les équipes d’enseignants-chercheurs de l'USTH.
  • L'autre engagement fort français est de créer sur la même période 6 Unités Mixtes Internationales (UMI) respectivement associées aux 6 départements scientifiques. Ces créations sont chiffrées à 60 M€.
La participation de la France s'identifie aussi en termes de postes. Trois postes provenant du MAEE sont injectés au niveau de l'USTH : le poste de Recteur, celui de Directeur Général des Services et celui de Directeur de la Recherche et de l'Innovation. L'Institut de Recherche pour le Développement a aussi détaché deux postes correspondant à deux directeurs de départements. 

Bien évidemment s'ajoute à cela l'appui considérable des universités et écoles dont l'implication dans les masters en termes de financement des missions d'enseignants et d'heures de service mises à la "disposition" de l'USTH est essentielle.

Le lien de l'USTH avec les entreprises

L'USTH ne sera une réussite complète que lorsqu'elle aura su tisser des liens étroits sur le plan des formations et de la recherche-développement avec les entreprises vietnamiennes et françaises au Vietnam. Les étudiants de masters devant effectuer des stages de 6 à 8 mois sont déjà «visés» par ces entreprises. Chaque semaine des contacts nouveaux nous parviennent des entreprises, démontrant ainsi la reconnaissance progressive de l'USTH comme université nouvelle auprès du monde industriel.

Stratégie et avenir de l'USTH

L'USTH doit maintenant continuer de tracer son sillon dans le monde de la science et de la technologie au Vietnam. Nous développons jour après jour des liens étroits et durables avec les universités et centres de recherche vietnamiens. Nous créons autour de nous un consortium scientifique qui préfigure l'existence d'Écoles Doctorales, entités absente du milieu éducatif vietnamien. L’USTH doit continuer de structurer autour d'elle des pôles de recherche en local et à l'international (LMI, LIA, UMI, associant établissements français, vietnamiens et laboratoires industriels) et veiller à toujours garder le cap sur l'excellence de ses formations. L'élargissement du spectre de l'USTH en direction du monde des entreprises est la garantie d'atteindre ses objectifs et de réussir son développement en attirant un nombre croissant d'étudiants.

C’est ensemble et seulement ensemble, vietnamiens et français, que nous allons réussir, par une approche multiculturelle, ce projet essentiel pour aider au développement du Vietnam et pérenniser ses relations académiques, scientifiques et technologiques avec la France, son partenaire.

Le succès de l'USTH au Vietnam va contribuer au rayonnement de la France dans le monde en montrant sa capacité à mettre en place, en dehors de son territoire, une université scientifique et technologique d’excellence, aux standards internationaux.
Ce défi nous est proposé. Nous sommes en train de le relever.

Contact : Pierre Sebban, Recteur de l’USTH – Professeur à l’Université Paris-Sud 11
Courriel : pierre.sebban@usth.edu.vn
 
 

Les établissements membres de l'Université de Toulouse : Université Toulouse I Capitole - Université Toulouse II Le Mirail - Université Toulouse III Paul Sabatier - Institut National Polytechnique de Toulouse (ENSAT - ENSEEIHT - ENSIACET - ENIT - ENM - EI PURPAN - ENVT) - Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse - Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace - Centre Universitaire Jean-François Champollion - École des Mines d'Albi-Carmaux - École Nationale de l'Aviation Civile - École Nationale de Formation Agronomique - École Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse - École Supérieure de Commerce de Toulouse - Institut Catholique d’Arts et Métiers - Sciences Po Toulouse

Directeur de la publication : Gilbert Casamatta
Rédacteur en chef : Alexandre Lévy
Comité de rédaction : Marie-France Barthet, Gilbert Casamatta, Patrick Cazeneuve, Catherine Gadon, Laurent Grosclaude, Marie Hermenier, Christophe Haunold, Alexandre Lévy, Pierre-Emmanuel Reymund, Pierre Sebban
Conception graphique et mise en page : JulieCrea.com
Web éditorial : Elodie Hartmann
Coordination technique et diffusion : Séverine Couteau, Arnaud Gardies
Crédit photo : © UT-JPG ; (cc) hpux735 © Fotolia ; © AiCarnot ; © UT-V. Bouillot / Actia / Seura architectes ; © Study-in-china.org ; © UT-Iamsailor ; © Mairie de Toulouse
Université de Toulouse
15 rue des Lois - 31000 Toulouse
Tél : 05 61 14 80 10
Fax : 05 61 14 80 20
www.univ-toulouse.fr

CONTACT PRESSE :
Alexandre Lévy
Mobile : 06 83 39 30 85
email : alexandre.levy@univ-toulouse.fr

L'Université de Toulouse s’engage à respecter les informations qui lui sont communiquées. Les données collectées lors de votre inscription à cette lettre d’information électronique sont exclusivement destinées à l’usage de l'Université de Toulouse. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les fonctions « se désabonner », ou nous contacter directement à l’adresse suivante : communication@univ-toulouse.fr.. Toute reproduction (ou réutilisation) totale ou partielle des données (textes et images) issues de cette lettre d’information est interdite; à l’exception de la reproduction à usage privé et des autres cas prévus à l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.