newsletter-novembre2010
 
haut-du-bandeau
Logo Université de Toulouse
dieseDécembre 2010 n°5
retour
Photo :
© Silkstock/Fotolia
Newsletter de l'Université de Toulouse

Décollage pour le service diffusion de la culture des sciences et des techniques

avion en papier

La séance inaugurale du Service de diffusion de la culture des sciences et techniques du 20 octobre a permis de dégager plusieurs axes prioritaires préalablement définis avec le bureau du Service. Le besoin de visibilité des actions menées en direction du grand public par les 17 établissements membres, reste l’objectif essentiel de cette nouvelle mission.

Une plateforme multimédia

Concrètement, cette visibilité va s’organiser autour d’une diffusion des informations des actions de culture des sciences et des techniques des établissements via Internet sur le site de l’Université de Toulouse. Plusieurs actions doivent être mise en œuvre : tout d’abord, bien sûr, mettre en place une méthodologie adaptée pour que chaque établissement puisse sur un même modèle renseigner un agenda spécifiquement dédié aux informations de culture scientifique et technique ; dans le même temps,  inventorier et valoriser les enseignants-chercheurs et chercheurs des établissements de l’Université de Toulouse à l’origine de conférences vers le grand public ou des publics variés. Pour se faire, la délégation régionale du CNRS a déjà mis au point une méthodologie qui a porté ses fruits par l’envoi d’un questionnaire à tous les laboratoires afin d’inventorier ses chercheurs/conférenciers. Nous allons élargir et engager cette même méthode auprès des 17 établissements du PRES en accord avec leur direction.  Nous réfléchissons déjà à un espace d’échange, une forme de forum Internet pour les sujets difficiles pour lesquels le public souhaite des informations précises. Enfin, il est très sérieusement envisagé de travailler sur un projet de magazine scientifique en direction des différents sites et adapté pour le grand public.
Une version papier de l’agenda des sciences et techniques verra le jour après sa mise en œuvre sur Internet.

Des regroupements d’ « anciens » par site pour soutenir les missions du Service

En parallèle, l’idée de constituer des groupes de professeurs émérites et retraités s’est concrétisée. Plusieurs personnes présentes se sont dites intéressées pour mettre en place ce type de regroupement appelé COPERA pour Collège des Professeurs Émérites, Retraités et Associés dans leur établissement. L’enjeu est intéressant, il peut appuyer deux grandes missions du Service au-delà des activités que ces groupes peuvent décider de réaliser ensemble. La première, pour la Mission Sauvegarde du Patrimoine Scientifique et Technique Contemporain avec un soutien à cette mission d’inventaire et de valorisation, autant matériel, qu’immatériel. Si le projet est soutenu et encouragé par les établissements, il permettra de grossir les solidarités actives pour éviter que des pans entiers de l’histoire des sciences à Toulouse et de la région Midi-Pyrénées ne disparaissent par manque d’intérêt immédiat. L’autre aspect positif de ces regroupements tient dans l’incroyable réseau de connaissances que portent tous ces « anciens » chercheurs et enseignants-chercheurs. Forts de nombreuses années d’activités de recherche, ils ont noués des contacts souvent amicaux à la fois avec leur maître de l’époque mais aussi avec les jeunes générations de chercheurs qu’ils ont contribué à former. Ils peuvent ainsi faciliter les contacts vers des conférenciers ou intervenants potentiels pour lesquels nous aurions pu être en difficulté par manque de lien avec le domaine concerné.

Des modules de formations au service des publics qui s’engagent dans la diffusion de la culture des sciences et des techniques

L’objectif sera de deux ordres :  l’un plutôt axé sur le développement de compétences et d’acuités à saisir les enjeux de société dans l’exercice de la profession de scientifique, une sorte d’exercice pratique et de réponses sur les choix de « mise en scène » de la science, l’autre plus directement en lien avec les différents types de pratiques de la médiation scientifique et les choix d’adaptation au différent public (enfant, jeunes, scolaires, lycéens, adultes initiés, non initiés). Dans les deux cas, ces modules offriront une analyse d’un point de vue historique et contemporain.
Ensuite, le désir est d’intégrer ces formations dans les cursus des étudiants, elles peuvent par exemple entrer sans difficultés dans les propositions d’Unité d’Enseignement d’Ouverture. Elles donnent ainsi après une évaluation, des crédits européens (ECTS) nécessaire à l’obtention du diplôme. Ce projet se mène en étroite collaboration avec le  département Formation Vie Etudiante qui, avec la complicité du service e dés le prochain semestre (janvier 2011) une Unité d’Enseignement d’Ouverture commune à l’Université Toulouse III Paul Sabatier et l’Université Toulouse II Le Mirail « Sciences et Sociétés : Dans la peau d’un médiateur… ».
Enfin, des actions de formation pour les doctorants et pour les personnels administratifs sont en cours de construction. Nous sommes également partenaire du Certificat de compétences proposé par le CNAM. De même, des séminaires de réflexion sont envisagés pour offrir un service pour tous les enseignants-chercheurs et chercheurs qui sont engagés dans des actions de diffusion des savoirs.

L’Université de Toulouse : une structure adaptée pour traiter des enjeux « Sciences et Sociétés »

Tout le monde le sait, la complexité de nos sociétés rend difficile la capacité de tout embrasser. Le service de diffusion de la culture des sciences et techniques regroupe toutes les disciplines présentes dans ce qui forme l’Université de Toulouse. Comment ne pas être tenté par la mise en œuvre de tables rondes pour découvrir l’interaction entre les disciplines et leur nécessaire co-construction ? Comment ne pas profiter de cet avantage pour aborder les multiples facettes d’un mot de la vie courante dans son usage scientifique ? Comment ne pas user de l’interface entre sciences humaines, sciences sociales et sciences dites « dures » ou « exactes » pour aborder les questions de sociétés.  

En conclusion un projet ambitieux pour répondre aux attentes des bâtisseurs de l’Université de Toulouse et à l’ambition d’une Ville et d’une Région qui espèrent révéler les liens intimes entre les habitants de cette région et les connaissances.

Contact : Catherine GADON, Directrice du service diffusion de la culture des sciences et des techniques
catherine.gadon@univ-toulouse.fr

 
 

Les établissements membres de l'Université de Toulouse : Université Toulouse I Capitole - Université Toulouse II Le Mirail - Université Toulouse III Paul Sabatier - Institut National Polytechnique de Toulouse - Institut National des Sciences Appliquées de Toulouse - Institut Supérieur de l'Aéronautique et de l'Espace - Centre Universitaire Jean-François Champollion - École d'Ingénieurs de Purpan - École des Mines d'Albi-Carmaux - École Nationale de l'Aviation Civile - École Nationale de Formation Agronomique - École Nationale d'Ingénieurs de Tarbes - École Nationale Supérieure d'Architecture de Toulouse - École Nationale Vétérinaire de Toulouse - École Supérieure de Commerce de Toulouse - Institut Catholique des Arts et Métiers - Institut d'Études Politiques de Toulouse

Directeur de la publication : Gilbert Casamatta
Rédacteur en chef : Alexandre Lévy
Comité de rédaction : Marie-France Barthet, Gilbert Casamatta, Patrick Cazeneuve, Catherine Gadon, Marie Hermenier, Marie-Dominique Heusse, Alexandre Lévy, Pierre Monsan.
Conception graphique et mise en page : JulieCrea.com
Web éditorial : Emmanuelle Caplan
Coordination technique et diffusion : Maria Reyx, Arnaud Gardies, Elodie Hartmann
Crédit photo : © JPG/UT ; © Actia / Seura architectes / Vincent Bouillot ; © Monika Wisniewska/Fotolia ;  © Silkstock/Fotolia ; BUA, SCDT1 31170
Université de Toulouse
15 rue des Lois - 31000 Toulouse
Tél : 05 61 14 80 10
Fax : 05 61 14 80 20
www.univ-toulouse.fr

CONTACT PRESSE :
Alexandre Lévy
Mobile : 06 83 39 30 85
email : alexandre.levy@univ-toulouse.fr

L'Université de Toulouse s’engage à respecter les informations qui lui sont communiquées. Les données collectées lors de votre inscription à cette lettre d’information électronique sont exclusivement destinées à l’usage de l'Université de Toulouse. Conformément à la loi « Informatique et Libertés » du 6 janvier 1978, vous disposez d’un droit d’accès, de modification, de rectification et de suppression des données vous concernant. Pour ce faire, vous pouvez utiliser les fonctions « se désabonner », ou nous contacter directement à l’adresse suivante : communication@univ-toulouse.fr. Toute reproduction (ou réutilisation) totale ou partielle des données (textes et images) issues de cette lettre d’information est interdite; à l’exception de la reproduction à usage privé et des autres cas prévus à l’article L122-5 du Code de la Propriété Intellectuelle.