Partenariat stratégique de l'enseignement supérieur

Array ( [0] => Array ( [value] => Formation [safe] => Formation [view] => Formation ) )
Type de financement :
Erasmus +
Deadline :
Mercredi 21 Mars 2018
Code de l'appel : PartenariatStratégique
En savoir plus
À noter :

Les projets doivent aboutir à des résultats novateurs et/ou prévoir des activités intensives de diffusion et d’exploitation de produits existants ou nouveaux ou d’idées novatrices. Les candidats ont la possibilité de demander un budget spécifique pour des productions intellectuelles et des événements à effet multiplicateur afin de répondre directement à l’aspect «innovation» de l’action. Ces types de projets sont ouverts à tous les domaines
de l’éducation, de la formation et de la jeunesse.

Dans le domaine de l’enseignement supérieur, la priorité sera accordée aux actions suivantes, conformément aux enjeux relevés dans la révision du programme européen de modernisation de l’enseignement supérieur:

 

  • lutter contre la pénurie et l’inadéquation des compétences par: a) la réalisation d’activités destinées à favoriser l’adoption de matières dans lesquelles il existe une pénurie de compétences et à améliorer l’orientation professionnelle, et b) la conception et l’élaboration de programmes d’études qui répondent aux besoins d’apprentissage des étudiants et qui tiennent compte des besoins du marché du travail et de la société, y compris par une meilleure utilisation de l’apprentissage ouvert et en ligne, l’apprentissage mixte, la formation par le travail et l’apprentissage pluridisciplinaire et des nouveaux modèles d’évaluation; renforcer la coopération entre les établissements d’enseignement supérieur, les organisations de l’EFP et les employeurs ou les entreprises sociales en ce qui concerne les problèmes concrets, p. ex. en favorisant la collaboration entre les étudiants, les apprentis et les entreprises sur des projets d’entreprise et transdisciplinaires et en facilitant les voyages en milieu d’entreprises;
  •  soutenir la poursuite du développement des systèmes de suivi des diplômés dans les pays participant au programme et étudier les moyens d’améliorer la disponibilité de données comparables sur le parcours des diplômés en Europe;
  • promouvoir la formation et l’échange en vue d’améliorer la qualité de l’enseignement, en particulier soutenir l’utilisation des technologies numériques et l’apprentissage en ligne afin d’améliorer les pédagogies et les méthodes d’évaluation; mettre en place des formations transnationales pour enseignants et renforcer la coopération entre les centres de formation des enseignants;
  • promouvoir et récompenser l’excellence dans l’enseignement et le développement des compétences, notamment en mettant en place des structures d’incitation et des politiques des ressources humaines efficaces aux niveaux national et institutionnel, en formant des universitaires à des méthodes pédagogiques nouvelles et novatrices et à de nouvelles façons de concevoir les programmes d’études, et en diffusant les bonnes pratiques au moyen de plateformes de collaboration;
  • mettre en place des systèmes d’enseignement supérieur inclusifs, connectés aux communautés environnantes, par: a) l’élaboration et la mise en oeuvre de stratégies institutionnelles globales favorisant l’inclusion et la réussite des études, améliorant l’égalité d’accès ainsi que les taux de participation et de réussite des groupes sous-représentés et défavorisés, y compris en offrant aux étudiants des services de soutien d'orientation, de conseils et de mentorat tout au long de leurs études; b) l’amélioration des passerelles entre les établissements scolaires, les prestataires d’EFP, les instituts de recherche et les établissements d’enseignement supérieur par la mise en place de partenariats éducatifs internationaux multisectoriels; c) l’élaboration, l’expérimentation et la mise en oeuvre d’une conception flexible et modulaire des cours (à temps partiel, en ligne ou mixte), en particulier afin de mieux s’adapter aux besoins des étudiants plus âgés et des chercheurs débutants; d) la promotion de la responsabilité civique et sociale des étudiants, des chercheurs et des universités et la reconnaissance du travail de volontariat et d’intérêt collectif (par le biais des crédits ECTS, p. ex.);
  • veiller à ce que les établissements d’enseignement supérieur et les instituts de recherche contribuent à l’innovation en: a) développant, mettant en oeuvre et expérimentant des approches destinées à promouvoir la créativité, l’esprit d’entreprise et les compétences en vue de mettre en pratique des idées novatrices; b) s’assurant que l’éducation et la recherche se renforcent mutuellement, y compris par la mise en place de partenariats et l’adoption d’approches interdisciplinaires et transdisciplinaires, ainsi que par le renforcement du rôle des établissements d’enseignement supérieur et des instituts de recherche dans leurs environnements local et régional; c) en soutenant le transfert des derniers résultats de la recherche dans l’éducation de façon à alimenter l’enseignement et en encourageant les étudiants de premier cycle et les étudiants en master à participer aux possibilités qui leur sont offertes pour les aider à étudier des sujets d’actualité et à développer leurs compétences en matière de recherche pour devenir des chercheurs;
  • encourager la mise en place de modèles de financement et de gouvernance effectifs et efficaces, récompensant les bonnes pratiques en matière d’enseignement, l’innovation et l’intérêt collectif;
  • promouvoir l’internationalisation, la reconnaissance et la mobilité, et appuyer les changements conformément aux principes et aux outils de Bologne. Les projets de coopération des universités, des instituts de recherche, des réseaux universitaires et éventuellement des acteurs privés ou à but non lucratif destinés à mettre en oeuvre des activités de mobilité au titre du mécanisme de garantie de prêts aux étudiants Erasmus+ peuvent être pris en considération.