Visa et Titre de séjour

Lors de la 1ère année en France

Visas de court séjour

Pour un séjour inférieur à 90 jours la règlementation européenne s'applique et définit des règles uniformes pour l'octroi des visas de court séjour dans l'Espace Schengen (rassemblement de 25 pays). Les étudiants désirant suivre une formation de courte durée doivent donc solliciter ce type de visa dit Visa Schengen.

En savoir plus : consulter le site de Campus France

Visas de long séjour

Pour un séjour compris entre trois mois et une année, après réception de l’attestation d’inscription ou de pré-inscription de l'étudiant dans un établissement d'enseignement supérieur français, les consulats français délivrent des "Visa étudiants Long Séjour valant Titre de Séjour" (VLS-TS).

Ce visa mention « étudiant » permet d’entrer sur le territoire français. Les ressortissants des États membres de la Communauté Européenne, de l’Espace Économique Européen, d’Andorre, de Monaco, de Pologne, de Saint-Marin et du Saint siège sont dispensés de visa.

La validation de ce visa est obligatoire dans un délai de 3 mois suivant l’arrivée en France. Cette validation s'effectue auprès de l’Office Français de l’Immigration et de l’Intégration (OFII) et comporte différentes étapes dont une visite médicale et le paiement d’une redevance.

En savoir plus : consultez le site de l'OFII et rapprochez-vous du consulat français présent dans votre pays d'origine.

 

Cas Particuliers

  • Les étudiants algériens, les détenteurs de visa "scientifique" et les stagiaires ne peuvent pas obtenir le VLS-TS et doivent donc faire la demande de la carte ou titre de séjour dès leur arrivée en France.
  • Les doctorants bénéficiaires d’une allocation et les assistants de langue doivent demander une carte ou titre de séjour portant la mention "travailleur temporaire".
  • Les ressortissants de la Bulgarie et de la Roumanie doivent, s’ils souhaitent travailler, faire au préalable une demande de carte ou titre de séjour pour obtenir une autorisation provisoire de travail.

 

En cas de prolongation de la période d’étude

Au-delà de la 1ère année d’études en France, si l’étudiant souhaite prolonger son séjour, il doit obligatoirement solliciter une carte ou titre de séjour auprès de la préfecture de son lieu d’habitation. Attention ! Cette demande doit être effectuée 2 mois avant la fin de la période de validité du visa ou du précédent titre de séjour.

En savoir plus : consultez l'annuaire des préfectures et rapprochez-vous de la préfecture de votre département de résidence.

 

encadré