Aller au contenu principal

26/07/2018 - 22:59

Concours #MoiChercheur : Yoan Eliasse gagne l’édition 2018

Concours #MoiChercheur : Yoan Eliasse gagne l’édition 2018

concours_moi_chercheur.jpg

C’est Yoan Eliasse, doctorant en 3e année à l’université Toulouse III – Paul Sabatier, en immunologie au Centre de Physiopathologie Toulouse-Purpan (CPTP – Inserm / CNRS / UT3 Paul Sabatier), qui a remporté le prix du jury du concours photo #MoiChercheur : un film sur son sujet de thèse d’une valeur de 5000 euros réalisé par les professionnels de SapienSapienS.

Sa thèse ?
Comprendre le dialogue entre une bactérie de la peau normalement inoffensive (P.acnes) et le système immunitaire.

Son objectif ?

Réussir à dissiper le malentendu qui s’établie entre eux pendant l’adolescence, afin d’éviter de déclencher le bouton d’alarme.

Pour son portrait, Yoan a joué l’autodérision en se dévoilant le héros du film « La nouvelle guerre des boutons ».

Le jury était composé d’Urlich Lebeuf, photographe de l’agence Myop, Aurélie Calmet, illustratrice pour la presse scientifique et pour des musées, Sophie Yvon, docteur en Neuro-Gastroentérologie et Nutrition et gagnante de l’édition 2017 de Ma Thèse en 180 secondes Occitanie, Claire Burgain, responsable culture scientifique et technique SapienSapienS et Clément Debeir, directeur de l’image de SapienSapienS.

Réunis dans les bureaux de SapienSapienS, ils ont longuement débattu avant d’élire la photo de Yoan. Ils priment l’originalité de son autoportrait ainsi que la clarté de son message.

Le jury souligne néanmoins la qualité de deux autres autoportraits, dont une toulousaine :

Céline Pieters, doctorante au LAAS-CNRS (CNRS, sous convention avec l'UPS, l'INSA, l'INPT, l'UT2J et l'UT1) , Département de robotique - Equipe Gepetto. Elle explore les outils rhétoriques qui pourraient encourager l’émerveillement du public face à la prouesse technique des robots. Le jury loue la qualité esthétique de son image et le travail graphique qui l’accompagne. Elle se classe en deuxième position.

et

Jeanne Linarès, de l’école doctorale Sciences et Physique de l’Ingénieur de Bordeaux. Laboratoire Photonique, Numérique et Nanosciences (LP2N) à Talence. Son projet de thèse consiste à développer et à appliquer en neurobiologie, une nouvelle approche de microscopie optique de fluorescence capable de détecter et de localiser des molécules en 3D au sein de tissus biologiques épais, non-modifiés et vivants. Le jury souligne la qualité esthétique de sa photo.

Avant d’être soumis au jury, les candidats avaient été départagés par le public, qui pouvait les soutenir via Facebook. L’ensemble des candidat(e)s a récolté un total de 4212 votes sur Facebook.

Date de publication
Catégorie